Santé et précarité

Toutes les actualités

18-25 ans : permis de vivre !

19/01/2021

Ce dossier de la revue de la Fondation Abbé Pierre est dédié aux jeunes et témoigne à la fois de la précarité des jeunes qui s’est ...
Voir plus

Appel à projets "Accompagner les enfants, leur famille et les jeunes en difficulté 2021

19/01/2021

A travers cet appel à projets, la Fondation de France entend soutenir des projets d'intérêt général pour: Prévenir les ...
Voir plus

Appel à projets santé publique Sud 2021

19/01/2021

Cet appel à projets de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur porte en 2021 sur 4 volets d’intervention : le Plan cancer régional ; la ...
Voir plus

France, portrait social Édition 2020

10/12/2020

Cet ouvrage propose cette année une vue d’ensemble sur l’impact social de la crise sanitaire de la Covid-19 et du premier confinement. Un éclairage est ...
Voir plus

L'activité grevée par la " deuxième vague " dès la fin de l'été. Impacts économiques de la crise sanitaire en Provence-Alpes-Côte d'Azur

10/12/2020

Au troisième trimestre 2020, le PIB français rebondit de +18,7 % par rapport au deuxième trimestre. L'écart d'activité par rapport à son niveau ...
Voir plus

Campagne d'habilitation aide alimentaire 2021

09/12/2020

Une campagne d’habilitation régionale des personnes morales de droit privé pour recevoir des contributions publiques destinées à la mise en œuvre de ...
Voir plus

Voir tous les documents

Contexte

Le Programme régional d’accès à la prévention et aux soins (PRAPS) est mené en région PACA depuis 2000. Il a été instauré par la loi d’orientation et de lutte contre les exclusions du 28 juillet 1998 et rendu obligatoire par la loi Hôpital, patients, santé et territoires. Piloté par l’ARS, il fait désormais partie du projet régional de santé au titre de programme transversal à tous les schémas.

Il a pour objectif d’améliorer l’accès aux soins et à la prévention des personnes les plus démunies, qui cumulent des problèmes financiers, économiques et sociaux. Il se traduit par des mesures d’accompagnement social et de proximité, l’optimisation des permanences d’accès aux soins de santé (PASS) ou en développant des actions de prévention, de dépistages et de réduction des risques.

Le PRAPS implique de nombreux partenaires et dispose en région d’une enveloppe de 3 millions d’euros pour financer les projets.